Chloé Lemon : parcours d’une jeune journaliste et animatrice

Chloé Lemon, journaliste pour la Télévision Régional des Moulins, nous éclaire sur les dessous de son métier

Par Laurie Bordeleau | Arts, lettres et communication

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Mon dieu, bonne question. J’ai toujours aimé écrire. Quand j’étais jeune, j’écrivais des histoires donc, quand est venu le temps de choisir un programme d’études, j’ai fait : « bon, qu’est-ce qui fait en sorte qu’on peut écrire dans la vie? » Le journalisme est une bonne piste, donc je suis allée en journalisme. Au départ, je voulais être journaliste écrit, en fait, je suis tombée en télé. Depuis ce temps-là, je suis en télé et j’adore la télé.

Au long de vos études, vous attendiez-vous à ce que vos journées ressemblent à cela?

En gros oui, mais il y a toujours une part de non. En théorie, un journaliste est sur le terrain le matin et écrit l’après-midi. Je vous dirais que dans la vraie vie, ce n’est pas vraiment ça. On est sur le terrain constamment. On écrit quand on peut écrire, on fait notre bulletin [de nouvelles] quand on peut faire notre bulletin, puis sinon on est sur des événements constamment, que ce soir la fin de semaine, le soir.

Pouvez-vous décrire un moment marquant de votre carrière?

Dernièrement, il y avait une comédie, une pièce de théâtre au Théâtre du Vieux-Terrebonne, puis on faisait des entrevues avec les comédiens dont François Chénier, qui fait Carlecat Charret, et je l’ai intrerviewé. J’étais tellement stressée parce que c’est un de mes idoles de jeunesse donc, de l’interviewer, ça sort un peu de l’ordinaire.

Aime Ô Courant sur Facebook !

Abonne-toi à Ô Courant !

Abonne-toi au balado de Ô Courant !

Aime Arts, lettres et communication sur Facebook !