Cégeps en spectacle: mosaïque d’artistes

Une mosaïque de 11 numéros a été présentée lors de la finale locale de Cégeps en spectacle, le 4 février, au Théâtre du Vieux-Terrebonne. Ô Courant  a demandé aux artistes s’ils étaient fiers de leur performance.

Par Aby Alix et Geneviève Hildebrant Mailhot

Twisted Chords, un groupe d’étudiants en Sciences de la nature et en Tremplin DEC ayant tous un parcours de musique différent ont interprété la chanson «La tête haute» des Cowboys Fringants. Ils ont également interprété une composition qu’ils ont créée eux-mêmes: «Les portes ouvertes». Alexandre Larochelle affirme qu’ils ont été fiers «de présenter leur composition, mais aussi juste leur performance en général».

Andy Flores, étudiant en Tremplin DEC, qui étudie dans une école de magie depuis trois ans, a invité les spectateurs à participer à son tour. Pour lui, sa plus grande fierté est qu’il avait «une bonne présence sur scène» et que les spectateurs ont apprécié le «show» et son «charisme».  

Émilie Filiatrault, étudiante en Sciences de la nature, a interprété la chanson «Les jours» au piano. Sa performance a ému le public.

Maude Jasmin, étudiante en Arts, lettres et communication, a attiré le regard des spectateurs avec son immense robe de bal rose. Elle a interprété la chanson «Parler» du film Aladin. Sa plus grande fierté a été d’avoir «atteint ses notes» malgré qu’elle était malade et d’être «rentrée dans l’émotion» au cours de sa performance.

La Troupe InciDansea présenté un numéro de danse contemporaine sur la chanson «Le temps des fleurs». La troupe affirme que leur plus grande fierté a été qu’ils «étaient tous capables de s’écouter et de transmettre un sentiment au public».

Andy Maillé et Cloé Cossette ont plongé le public dans un univers obscur à travers le rap et le chant. Andy Maillé affirme que sa plus grande fierté a été «d’avoir fait le numéro avec son amie, Cloé». 

Frédérick Lanthier, étudiant en Techniques de travail social, inspiré par son cours Pauvreté et conditions de vie, a réussi à faire vivre aux spectateurs la réalité de certains individus à travers un court monologue. Il affirme qu’il a décidé de présenter ce texte qu’il travaille depuis le mois de septembre afin de «faire réaliser aux gens que ce n’est pas juste la personne qui est un clochard et qui n’a pas d’argent, mais ça peut être autre chose qu’on ne voit pas nécessairement». 

Jean-Sébastien Thériault a fait rire le public avec son dynamisme sur scène. Son spectacle de magie était à la fois comique et fantastique. Celui-ci affirme que sa plus grande fierté a été que «la foule ait embarqué». «Elle était vraiment dedans et j’ai vraiment adoré», dit-il. 

Léo Clermont, étudiant en Techniques de design industriel, a interprété à sa manière «Comfortably Numb» de Pink Floyd, à la guitare. Il a également joué sa propre composition. Les spectateurs ont été très étonnés et impressionnés d’apprendre que ce jeune artiste a conçu sa guitare de A à Z. Sa plus grande fierté a été simplement de «participer au spectacle et de faire un solo». 

Marie-Pier Brousseau, étudiante inspirante en Sciences humaines, a fait vivre plusieurs émotions aux spectateurs lors de son interprétation de J’envoie valser de Zazie. Elle a révélé que sa plus grande fierté était son travail acharné et la chance de «projeter son univers avec les gens». Marie-Pier a reçu le prix du jury.

Jorel Daryl, étudiant en Techniques de comptabilité a introduit le public au popping, une forme de danse qui comprend la contraction et la vibration des muscles. Il a réussi à créer une ambiance à la fois détendue et dynamique. Sa plus grande fierté: «les bonnes réactions du public». Jorel a d’ailleurs remporté le prix Coup de cœur. «J’ai passé un bon moment sur scène», dit-il. Photo: Isabelle Hamon.

À lire aussi à propos de Cégeps en spectacle :

Pierre-Yves Roy-Desmarais, fier porte-parole

Les gagnants de la finale locale de Cégeps en spectacle en mettent plein la vue

Terrebonne reçoit la finale nationale de Cégeps en spectacle!

Vidéo : finale locale 2020 de Cégeps en spectacle du Cégep à Terrebonne

Aime Ô Courant sur Facebook !

Abonne-toi à Ô Courant !

Abonne-toi au balado de Ô Courant !