Entrevue avec Réjean Monette | Parti vert du Canada

Voici les réponses de Réjean Monette du Parti vert du Canada au même questionnaire soumis aux candidats de la circonscription de Terrebonne des partis représentés au débat télévisé du 10 octobre.

Propos récoltés par Kevin Philibert

Quel type de député serez-vous?

Humain. Dans ma carrière en affaires, je pourrais dire que j’ai été très proche de mes employés. Je travaillais dans le domaine éditorial et j’ai dû administrer une fusion entre deux journaux compétiteurs qui travaillaient dans le même bureau. J’ai eu beaucoup de décisions difficiles à prendre. Mon bureau était en haut, mais je n’étais pas souvent dans mon bureau. J’aimais mieux être en bas avec les gens. J’ai toujours été comme ça dans ma carrière, proche des gens et j’aimerais vraiment rester comme ça et être proche parce que j’aimerais ça donner l’exemple, faire en sorte que la population ait des habitudes plus vertes, sans que les gens se sentent coupables. 

Que ferez-vous pour les jeunes de 16-20 ans?

Un des projets est d’éliminer les dettes étudiantes, amener la gratuité scolaire pour favoriser l’éducation. Moi je ne suis pas allé à l’université. Je suis chanceux parce que j’ai été gestionnaire et j’ai pu bien me développer, mais je suis très conscient que, si j’avais été à l’université, j’aurais aimé ça et probablement que mon parcours aurait été différent. L’argent ne devrait pas être un frein à l’éducation.

Quels sont les dossiers prioritaires pour Terrebonne?

Le recyclage. Je rencontre Tricentris la semaine prochaine pour justement voir comment on pourrait être plus performant. J’aimerais que Terrebonne prenne le leadership sur un volet de recyclage un peu plus complexe, comme celui du lithium, par exemple.

Le volet de la mobilité aussi est très important pour moi à Terrebonne. Je veux améliorer la mobilité, il faut augmenter l’offre de services pour inciter les gens à utiliser les transports collectifs et non attendre une demande pour instaurer les services. 

Comment comptez-vous contribuer à faire avancer ces dossiers?

Je suis quelqu’un de persévérant et de tenace. Dans le domaine des affaires, j’ai toujours été comme ça. Avec cette attitude-là, je crois être en mesure de faire avancer des dossiers. Par ailleurs, j’ai l’intention d’y aller étape par étape. Je crois qu’il est important de se concentrer sur les dossiers prioritaires en premier tels que le recyclage et le problème de mobilité. 

Parmi les thèmes suivants, lequel est le plus important à vos yeux et pourquoi? Environnement, Culture, Économie, Éducation, Santé.

L’éducation. Quand tu vas à l’école, tu apprends à lire, tu apprends à comprendre et tu apprends à t’exprimer. Donc, tu apprends l’autonomie et, quand tu es autonome, tu vas nécessairement être meilleur en environnement, meilleur en économie, davantage en santé et plus cultivé. 

Quelles sont les promesses de votre parti qui vous rendent le plus fier? Pourquoi?

C’est d’évoluer dans un parti qui milite pour l’avenir de nos prochaines générations. Avec cinq enfants et sept petits-enfants, je suis particulièrement interpellé par les enjeux environnementaux. Je suis fier d’être dans un parti qui perçoit les changements climatiques comme une réelle crise. Deuxièmement, c’est l’éducation. De donner la chance à tout le monde de pouvoir s’éduquer, ça me rend particulièrement fier. 

Aime Ô Courant sur Facebook !

Abonne-toi à Ô Courant !

Abonne-toi au balado de Ô Courant !