Voyage au cœur de la maladie

Dans son plus récent roman intitulé Ce qu’on respire sur Tatouine, Jean-Christophe Réhel nous transporte à travers l’esprit peu conventionnel de son narrateur tout en nous faisant vivre de nombreuses émotions.

Par Alexandre Carrière

L’histoire tourne autour d’un homme malade dans la trentaine. On suit sa vie durant une période d’environ 6 mois où il se produira de nombreux changements dans celle-ci. Il aborde plusieurs thèmes importants, dont celui de la solitude.

Malgré une action plutôt lente, ce roman nous fait vivre plusieurs émotions, car on s’identifie facilement au personnage principal, que ce soit joie, tristesse et parfois même dégoût. Avec son humour unique et ses petites manies particulières, le personnage principal nous transporte dans des situations parfois surréalistes.

Alexandre Critique de livre
Dans son plus récent roman intitulé Ce qu’on respire sur Tatouine, Jean-Christophe Réhel nous transporte à travers l’esprit peu conventionnel de son narrateur tout en nous faisant vivre de nombreuses émotions. Source.

MALADIE ET SOLITUDE

Ce livre, bien que parfois drôle, cache en lui une atmosphère lourde. La maladie prend une grande place dans le déroulement de ce livre, ce qui représente bien la réalité de l’auteur qui, tout comme son personnage principal, est atteint de fibrose kystique.

Il nous raconte son périple à travers ces différents emplois et nombreuses visites à l’hôpital. Cependant, avec l’esprit unique du narrateur, ces situations banales se transforment parfois en véritable combat. Jean-Christophe Réhel étant un grand admirateur de Star Wars, le personnage principal transpose beaucoup d’éléments de cette saga culte dans son histoire.

Le personnage principal est plutôt solitaire. Entre son propriétaire et sa soeur qui habite à New York, sa vie sociale est bien peu remplie. De plus, ce roman propose une vision quelque peu fataliste de la vie. La fuite de la réalité prend beaucoup de place quand vient le temps d’affronter certaines responsabilités.

PRIX LITTÉRAIRE DES COLLÉGIENS

L’œuvre de Jean-Christophe Réhel a été sélectionnée comme finaliste pour Le Prix littéraire des collégiens. Chaque année, une présélection de cinq livres est faite, puis ces livres sont soumis aux collégiens du Québec pour qu’ils puissent décerner le prix au meilleur livre de l’année.

Tout au long de la session, des étudiants partout au Québec liront ces cinq livres et voteront pour le meilleur. Ils pourront rencontrer les écrivains et leur poser des questions. Finalement, un débat sera organisé à Québec, les 11 et 12 avril, pour décerner le prix au gagnant du Prix littéraire des collégiens.

Aime Ô Courant sur Facebook !

Abonne-toi à Ô Courant !

Abonne-toi à la balado de Ô Courant !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.