Comment contrer la dépression hivernale?

Avec l’arrivée du froid et de la neige, les heures d’ensoleillement diminuent à notre plus grand regret et au détriment de notre santé mentale. Voici comment se remonter le moral.

Par Mégane Garceau

Chaque année, à partir du mois de septembre jusqu’au solstice d’hiver, vous perdez théoriquement 4 minutes d’ensoleillement par jour. Cette baisse de luminosité cruciale affecte psychologiquement 18 % de la population canadienne selon Passeport santé. Caractérisée par un manque d’énergie et un moral plus fragile, la dépression hivernale est un vrai fléau.

Toutefois, plusieurs moyens sont efficaces pour passer au travers du temps gris. Voici donc 3 petits conseils afin de ne pas perdre votre énergie habituelle.

Ingérer de la vitamine D

Eh oui, la vitamine D que vous ingérez par le biais du rayonnement UVB du soleil se fait moins présente en hiver, il est donc primordial de combler ce manque d’hormones essentielles à notre organisme. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien afin de trouver un supplément de vitamine D qui conviendra à vos besoins.

De plus, la prise de celle-ci vous aidera à combattre le manque de sommeil et à vous donner plus d’énergie. Vous pouvez aussi retrouver cette vitamine nécessaire à notre métabolisme dans des aliments tels que le saumon, le thon rouge, la boisson de soya et autres.  

Faire de l’exercice et bien manger

Avec le froid qui s’installe et qui vous pousse à vous réfugier au chaud, il devient difficile de conserver vos saines habitudes de vie. Pourtant, faire de l’exercice et bien manger vous donnerait une longueur d’avance dans le combat contre la dépression saisonnière. Réduire vos portions et manger sainement vous aidera à avoir l’énergie nécessaire pour vos activités quotidiennes. De surcroît, l’entraînement aurait des effets positifs sur l’humeur.

Luminothérapie

S’exposer à une lampe de luminothérapie environ 30 minutes par jour favoriserait la régulation de mélatonine, hormone qui influence le sommeil, et ainsi rétablirait les cycles biologiques du sommeil selon Jean-Pierre Couwenbergh, auteur du livre La Luminothérapie. De plus, cela permet d’augmenter la production de sérotonine, hormone du bonheur, réduisant ainsi les risques de dépression.

Aime Ô Courant sur Facebook !

Abonne-toi à Ô Courant !

Abonne-toi à la balado de Ô Courant !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.