Poésie : Les échecs d’une vie

Par Mohamed Adam Kamal

Un poème écrit autour d’un thème que vous m’avez proposé…

La vie est une grande partie d’échecs:

Il faut avoir une bonne vue sur l’échiquier,

Pour trouver les bons coups,

Et tout semble moins flou,

Quand on est haut placé…

 

La vie est une grande partie d’échecs:

Une partie que les Rois, trônant en retrait,

Observent avec soif de batailles et d’intérêts,

Laissant les autres pièces s’entretuer,

Et cessant tout sans un mot lorsque menacés…

 

La vie est une grande partie d’échecs:

Où existent des règles dont personne ne fait mention,

Où ceux disant avoir les pieds sur l’échiquier,

Ont de bonnes chances d’être des pions,

Et où les méthodes pour gagner, bien que toutes expliquées,

Restent dures à appliquer…

 

Les échecs sont une grande partie de la vie:

Il est toujours plus simple de suivre les grands,

Que de grandir soi-même,

D’emprunter des routes,

Que de construire les siennes,

De lâcher les rênes,

Que d’avancer avec des doutes…

 

On rate parfois de très bons coups,

Et les plus durs nous font poser le genou.

Avec de l’acharnement, on arrive à ses fins.

Mais, pour avoir une chance,

Pour donner à tout cela un sens,

Il faut bouger avant la fin…

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.