Les membres de la Fondation David Suzuki du Cégep à Terrebonne écrivent au DGEQ

Les membres de la Fondation David Suzuki du Cégep à Terrebonne ont écrit aujourd’hui au directeur général des élections du Québec, Pierre Reid, pour lui faire part de leur mécontentement. Ce dernier accuse ceux qui ont publié les résultats d’un questionnaire sur les engagements en environnement des principaux partis politiques d’avoir contrevenu à la Loi électorale. Voici la lettre intégrale.

Terrebonne, le 20 septembre 2018

Monsieur Pierre Reid, directeur général des élections et président de la Commission de la représentation électorale

Objet : Questionnaire sur les engagements en environnement des principaux partis politiques.

Monsieur,

Vous avez récemment accusé la coalition de groupes environnementaux et de citoyens qui ont soumis un questionnaire sur les engagements en environnement aux quatre principaux partis politiques, avant de publier leurs réponses, d’avoir contrevenu à la Loi électorale. Nous tenons à vous aviser de notre profond désaccord avec votre décision.

Selon nous, il est injuste d’exiger d’Équiterre de retirer le document « Réponses des principales formations politiques aux 23 priorités environnementales » de son site Internet, en plus de les menacer d’une amende pouvant aller entre 10 000$ et 50 000$. Vous n’êtes pas sans savoir que, comme la plupart des groupes environnementaux, celui-ci dispose de moyens financiers limités.

Veuillez noter que nous sommes tout à fait d’accord pour que les dépenses électorales soient encadrées afin d’assurer une plus grande équité dans le débat démocratique. Cependant, tel que stipulé dans ledit document, celui-ci ne vise pas « à favoriser ou défavoriser, à diffuser ou à combattre un programme, à approuver ou désapprouver, un parti ou des mesures préconisées par celui-ci ». Les réponses que les différentes formations ont volontairement fournies en toute connaissance de cause sont présentées de façon objective.

Notre groupe fait partie d’un cégep où la plupart des étudiants voteront pour la première fois à des élections provinciales le 1er octobre prochain. Le document produit par la coalition de groupes environnementaux et de citoyens les aidera à faire un choix plus éclairé.

N’est-ce pas le genre d’initiative que le DGEQ devrait encourager – pour tous les enjeux de société d’ailleurs – et non censurer? C’est ce que nous croyons fermement et c’est pourquoi nous vous demandons de retirer vos accusations.

Veuillez agréer, Monsieur Reid, l’expression de nos sentiments distingués.

Les membres de la Fondation David Suzuki – Cégep à Terrebonne

À lire aussi : Élections 2018 : Parlons d’environnement

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.