L’amour des milléniaux

Laurie Fournier fait partie de la génération des milléniaux, une génération où les jeunes ont grandi avec l’évolution des appareils électroniques et les réseaux sociaux. Son opinion sur le sujet de l’amour à l’ère du numérique rejoint une grande majorité des jeunes d’aujourd’hui.

Par Ariane Lévesque | Arts, lettres et communication

Comment pourrais-tu expliquer ce qu’est l’amour de nos jours?
«Selon moi, l’amour c’est vraiment quand tu t’attaches à une personne de même sexe ou de sexe opposé et que tu as un lien spécial avec cette personne-là, que tu n’as pas avec les autres. Cela fait que, même sans le vouloir, ça crée une certaine dépendance envers cette personne. Aujourd’hui par contre, on dirait que l’amour c’est vraiment un but à atteindre. Les gens vont mettre des photos sur les réseaux sociaux pour montrer qu’ils sont en amour et qu’ils sont vraiment heureux.»

Pourquoi les gens s’entêtent-ils à utiliser les réseaux sociaux pour rencontrer ?
«Je pense que c’est parce que c’est vraiment plus facile. Tu peux télécharger de nombreuses applications comme Tinder. Tu peux utiliser Facebook, Snapchat ou Instagram. Tu es derrière ton ordinateur ou ta tablette électronique et il n’y a pas vraiment de gêne. En même temps, tu te crées un «personnage» sans le vouloir. Il est plus facile d’être qui on veut être de cette manière-là qu’en vrai. Aussi, on a plus de choix qui fait qu’on est vraiment ‘’difficile’’ que ce soit sur le physique, sur le métier, sur n’importe quoi. Si cette personne-là n’est pas vraiment drôle, on la laisse faire et on passe au prochain. »

Quels aspects d’une relation devraient être améliorés?
«Je pense que l’utilisation des réseaux sociaux a rapport, je crois qu’ils peuvent amener une certaine jalousie. On devient beaucoup plus jalouse en général «mon ‘’chum’’ à ‘’liker’’ ci, mon ‘’chum’’ parle à telle fille», je crois que ce serait à travailler. Aussi, être beaucoup plus privé, avoir une intimité, parce que aujourd’hui on peut tout voir de la relation des gens sur Facebook ou Instagram.»

Comment envisages-tu les relations avec la présence des réseaux sociaux?
«On n’a plus de privé, ça pas de bon sens. Par rapport aux relations, même si les gens voient que tu es en couple sur Facebook, ils vont quand même venir te parler et te «cruiser». C’est juste un manque de respect. C’est dur de savoir ce qui est faux et ce qui est vrai.»

Utilises-tu les réseaux sociaux pour rencontrer?
«Oui, c’est déjà arrivé. Avant que je sorte avec mon copain, j’ai été célibataire deux ou trois ans, mais il y a une année que je voulais essayer ça Tinder. Donc je me suis inscrite. J’ai parlé à quelques personnes, mais c’est juste arrivé une fois où j’ai rencontré quelqu’un en vrai, que je connaissais de visage donc j’étais moins inquiète. Mais, je n’étais pas la seule à ses yeux. Quand tu vois que tu n’es plus vraiment une personne pour lui et que tu es juste une rencontre parmis tant d’autre, tu te sens moins spéciale et c’est plate.»

Aime Arts, lettres et communication sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.