Déraciner la culture

Plusieurs artistes se sentent insultés lorsque d’autres personnes utilisent leurs symboles culturels. Entre autre, le domaine artistique possède beaucoup de contestations au sujet de cette polémique. Le professeur d’Histoire de l’art  au Cégep de Terrebonne, Alain Houle, fait part de ses connaissances à propos de ce sujet controversé.

Par Sara Popescu | Arts, lettres et communication

Qu’est ce qui explique l’appropriation culturelle dans les œuvres d’art?
«L’art est un processus, l’art naît de l’art. Depuis le début des temps, les artistes observent d’autres artistes et ont tendance à les imiter parce qu’ils trouvent ça intéressant. Lorsqu’on regarde les grands courants de l’art, depuis le début de l’humanité, les Égyptiens ont beaucoup influencé l’art grec, l’art grec va influencer à son tour l’art romain et que l’art romain va se répandre à la grandeur de l’Europe. Donc, on parle d’art occidental qui est constitué de plusieurs appropriations qui varient au fil des siècles. C’est comme si les artistes se passaient le bâton. Bien sûr, cela varie selon leurs intérêts et le message qu’ils désirent passer.»

Quelles sont les caractéristiques de l’appréciation culturelle dans une oeuvre picturale?
«Lorsqu’un artiste trouve un certain symbole culturel beau, il veut s’inspirer, donc il le représente. Ce n’est pas dans un but de blesser. Les créateurs d’oeuvres artistiques fouillent et s’inspirent de mille choses. Il y a souvent des réactions négatives pour des situations à but positif.»

Pourquoi certaines personnes peuvent être dérangées par l’utilisation de symboles culturels différents dans des œuvres artistiques?
«De nos jours, on considère que l’homme blanc écrase les minorités et il devient victorieux. C’est à ce moment que les appropriations culturelles deviennent discutables. Les gens ont l’impression que ce n’est pas respectueux, que ça manque de savoir vivre et que ça créer dans certains groupes, des problèmes de plus en plus nombreux. Les gens sont de plus en plus conscients de ces problèmes. Plus on en parle, plus il va s’y multiplier le nombre de cas absurdes ou extrêmes. Lorsqu’il n’y a pas de respect dans les œuvres, les gens trouvent cela inacceptable mais des fois, comme on dit, on fait des montagnes avec pas grand choses.»

Quelle est la différence entre l’appropriation culturelle et l’appréciation culturelle dans le domaine artistique?
«L’appréciation culturelle n’est pas dans le but de dénigrer ou insulter une certaine ethnie mais bien pour l’apprécier et la respecter. Tandis que l’appropriation culturelle peut faire le contraire.»

À partir de quand est-il acceptable de représenter la culture d’une ethnie dans le domaine artistique?
«On se pose souvent la question : «Jusqu’où nous pouvons aller avec l’utilisation de symboles culturels dans le domaine artistique?». Évidemment, je vous répondrai que c’est du cas par cas. Souvent, il n’y a pas d’intention de mal faire, mais c’est souvent mal interprété. Tout est subjectif. Il faut être très prudent pour pas s’embarquer dans des condamnations et des généralisations abusives.»

 

Aime Arts, lettres et communication sur Facebook !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.