Le verglas s’empare du Fest’hivernal

Plusieurs familles lavalloises se sont réunies au Parc des Prairies de Laval pour célébrer le Fest’hivernal organisé dans le cadre de Dehors cet hiver, le 25 février. Malgré les intempéries, tous les cœurs semblaient à la fête et à l’amusement.

Par Amélie Roy | Arts, lettres et communication

«À cause de la pluie et le verglas, on pensait qu’il n’allait y avoir personne, mais non, il y a beaucoup de monde qui sont venus braver la pluie et les intempéries, je suis content.» Le moniteur de parc, Étienne Monast, était surpris par le nombre de participants présents sur le site de l’événement. Cette journée remplie de verglas, de gaieté et de cris d’enfants annonçait le début de la semaine de relâche des jeunes lavallois.

ACTIVITÉS DU FEST’HIVERNAL

Une boisson chaude, réconfortante et à volonté attendait tous les participants désireux de trouver de la chaleur en cette matinée glaçante. Les moniteurs de parc, énergiques et sympathiques, servaient également de la succulente tire d’érable. Tous les ingrédients y étaient pour passer une magnifique journée, malgré des conditions extérieures difficiles. «C’est très difficile sur les sites, ça fond, il fait froid, il y a de la neige, de la grêle», dit la coordonnatrice des activités, Amélie Roux, à propos des problèmes concernant la météo lors des événements.

Tous les enfants étaient âgés de 3 à 8 ans et, avec eux, un ou deux parents les accompagnaient. Les activités proposées ont été bâties en conséquence. Les animateurs ont commencé à enlever les activités les moins fréquentées vers 12 h 15. Le peu d’enfants restant préféraient la glissade gonflable, la course à obstacles ou le ski de fond. «Cette fois-ci, il y a l’initiation au ski de fond, c’est vraiment cool, parce que dans le Parc des Prairies, il y a 4 km de sentiers qui a été tracé», affirme Étienne Monast.

L’AMBIANCE

L’ambiance était festive, même si peu de familles sont restées. «C’est sûr que, quand on déploie autant d’activités, on aime ça qu’il y ait plus de monde», affirme Étienne Monast, déçu. Les enfants ont continué de s’amuser, tout autant que les parents, malgré le verglas cinglant leur visage.

«C’est bon pour la santé et pour le mental de respirer de l’air frais et sortir dehors», dit Prénom Nom, une mère de famille à propos de l’importance de l’activité physique, malgré la météo. Les familles lavalloises sont parties les unes après les autres, mais tous ont quitté le festival avec une bonne dose de joie et un plein d’air frais.

Aimez Arts, lettres et communication sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.