Une artiste québécoise dépeint une illusion de liberté

Une artiste québécoise encore peu connue, Noémie Weinstein, expose, jusqu’au 22 avril, des aquarelles et des huiles sur toiles à partir de photographies prises dans les parcs zoologiques à la Maison des arts de Laval. L’exposition est poignante et oblige le spectateur à se questionner sur le  monde dans lequel il vit.

Par Amélie Roy

Les jardins zoologiques, à l’origine, servent aux recherches scientifiques. Les scientifiques y étudient toutes les races d’animaux et ils font la conservation des espèces. Au fil des ans, les parcs zoologiques ont perdu cette mission pour se concentrer sur l’aspect lucratif et divertissant. Les animaux sont arrachés à leur environnement naturel pour être mis dans des cages embellies par de belles peintures pour leur donner un sentiment de liberté.

gaparitphoto
L’artiste québécoise, Noémie Weinstein, présente au grand public une exposition sur les faux climats, jusqu’au 22 avril, au foyer de la Maison des arts de Laval. L’exposition présente sept autres toiles, comme celle ci-dessus, aussi vides, distantes et silencieuses les unes que les autres. Photo: Amélie Roy.

CORPUS D’ŒUVRES

Noémie Weinstein exécute extraordinairement des aquarelles et des huiles sur toiles, sa technique est parfaite. Il est possible de voir la minutie des détails de chaque tableau et dans chaque coup de pinceau. L’artiste est encore méconnue du public, pourtant ses œuvres sont tout simplement magnifiques.

Elles prennent naissance dans une intermédialité entre les photographies prises dans au zoo et la peinture d’une photographie prise dans un zoo. Il est possible d’observer, dans le tableau Zone arctique, le décor du zoo devant la fenêtre d’observation menant à une autre pièce réservée aux ours polaires et autres animaux de l’Arctique. Une idée relevant du génie.

THÈME PRINCIPAL

Lorsque le spectateur s’approche des tableaux, il peut percevoir le caractère plutôt troublant des environnements artificiels auxquels les animaux sauvages sont confrontés tous les jours dans les zoos. L’artiste Noémie Weinstein a bien su représenter dans ses œuvres le grand thème de son exposition: l’illusion de liberté.

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Va voir d’autres textes sur le site L’informateur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s