Alexandre Poulin livre Les Temps sauvages

Alexandre Poulin, auteur, compositeur et interprète, livre son quatrième album, Les Temps sauvages. Nommé à titre de révélation de l’année au gala de l’ADISQ en 2008, l’artiste se réinvente tout en conservant son style.

Par Stéphane Boies-Althot

D’une douceur intime avec des textes qui poussent à réfléchir, Les Temps sauvages est la nouvelle œuvre d’Alexandre Poulin. Le Sherbrookois d’origine montre qu’il sait comment se réinventer tout en conservant sa propre tonalité.

Les dix morceaux folks poussent à se questionner sur soi tout en se laissant bercer par des accords rythmés. L’album se joint facilement aux autres succès de l’artiste avec des textes inspirés et révélateurs.

gaparitphoto
Alexandre Poulin lance Les Temps sauvages son quatrième album. L’auteur. compositeur et interprète nommé à titre de révélation de l’année en 2008 conserve le son qui a fait son succès. Photo.

VÉRITABLE SUCCÈS

En s’immergeant dans sa musique, Alexandre invite tout son public à lui prêter oreille et à plonger dans son univers. Les Trois couleurs primaires, morceau phare de cet album, raconte l’histoire d’un homme dépassé par les évènements.

Il croit qu’à deux tout est possible. Que la vie ne se résume qu’aux trois couleurs primaires avec lesquels il n’y a pas de limite. Sur un tempo plus rapide, cette piste décrit bien la réalité de plusieurs personnes qui, à force de vivre à toute allure, ne profitent pas des précieux instants.

MORCEAUX INSPIRANTS

Les autres pistes se succède en parfaite harmonie. Après une immersion complète dans l’œuvre, Nos coeurs qui battent raconte les efforts d’un homme poussé à reconquérir la femme de sa vie. Paratonnerre transporte dans la réalité d’un homme éperdument amoureux.

Il doit cependant vivre avec une personne lui apportant de grandes douleurs. File indienne, chanson de clôture, se veut un bon moyen de terminer le voyage sur une douce note en immergeant le public dans la volonté d’un homme voulant cesser de suivre le cadre de la société pour vivre son amour librement.

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Va voir d’autres textes sur le site L’informateur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.