Mazza aimée par son public de Terrebonne

Mariana Mazza a présenté son nouveau spectacle Femme ta gueule le 10 mars au Théâtre du Vieux-Terrebonne. Durant sa prestation, elle a bien fait rire son public.

Par Marylou Lapierre

L’ambiance est chaleureuse et la foule arrive avec énergie. Tous les sièges sont utilisés et le monde parle fort. L’humoriste Dave Morgan fait la première partie et met les spectateurs dans un esprit comique.

Une musique forte et entrainante emmène Mariana sur scène avec sa veste sans manche et ses souliers à paillette argent. L’éclairage est rouge, une table et un mannequin fluorescent sont les seuls éléments de décor. Mariana présente un spectacle de 1h45 sans entracte.

photo mazza
Mariana Mazza pendant de son entrée en scène au Théâtre du Vieux-Terrebonne le 10 mars 2018 lors de son spectacle Femme ta gueule.  Photo: Marylou Lapierre.

MAZZA INTERPELLE SON PUBLIC

Mariana semble aimer la scène, elle crie de manière énergique et rit à ses propres blagues. Elle interpelle son public de manière personnalisé et donne des surnoms aux personnes dans la salle; «conne», «bitch». Des petits noms qui sont utilisés par les jeunes d’aujourd’hui.

La foule rit chaque 30 secondes, sans compter tous les applaudissements. Mazza crée une blague à l’insu d’une femme allant aux toilettes. Quand Mariana dit le mot «fraise», toute la salle se lève et hurle après la demoiselle en question. Les spectateurs participent avec entrain et sont tous debouts.

L’humoriste a une grande gestuelle et exagère ses expressions faciales. Elle est hilarante et bonne comédienne.

MAZZA FAIT RIRE

Son public aime clairement sa prestation. Il rit, hurle et tape du pied lorsqu’elle lit des messages de ses admirateurs «cave». La foule réagit et Mariana répond sans hésiter des bêtises.

Son spectacle s’adresse à un public de 16 ans et plus. Sur place, il y a trois jeunes filles de 12 ans seules. Mazza les invite sur scène et téléphone aux parents; les spectateurs pleurent de rire quand l’humoriste lance des absurdités.

À la fin, la musique est forte comme dans une discothèque. Tout le monde est debout, crie et applaudit. Dans un éclairage jaunâtre et joyeux, Mariana dit à son public de Terrebonne qu’ils sont «cool» et quitte avec une danse qui fait référence au film dont elle a été actrice Bon cop, bad cop 2.

Aimez Arts, lettres et communication sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.