Un Bye Bye plus ou moins solide

Comme chaque année, Radio-Canada a présenté l’émission Bye Bye pour le Nouvel An. Pour faire rappel des évènements marquants de 2017, les comédiens ont fait rire les Québécois en parodiant ceux-ci. Malheureusement, deux sketches du programme n’étaient, selon moi, pas très appropriés.

Par Catherine Rousseau

Les réalisateurs et leur équipe ont toujours su nous faire tordre de rire avec leurs blagues sur des sujets d’actualité comme ceux entourant la politique et la culture, et qui marquent l’année des Québécois. Cependant, selon moi, tourner au ridicule une situation inacceptable, étant l’inconduite sexuelle, rend la chose beaucoup plus hilarante qu’inquiétante. En regardant les parodies de Gilbert Rozon et Éric Salvail, j’ai réalisé que l’on ne dénonçait pas l’inconduite sexuelle comme on devrait le faire, mais on en riait comme si ce n’était pas grave.

LA LIBERTÉ D’EXPRESSION

Il est vrai que chaque artiste a bel et bien le droit de s’exprimer comme il le souhaite et que les humoristes ne devraient pas être exclus de la règle. Je suis d’ailleurs préoccupée par l’avenir de l’humour québécois après ce qui s’est passé avec Mike Ward.

Malgré tout, je pense qu’il y aura toujours une limite qu’il ne faut pas franchir et c’est celle du respect des victimes étant représentées comme innocentes et ridicules. Cela vous semble évident en tant que journaliste de ce journal que je sois pour la liberté d’expression puisque je veux que mes opinions soient entendues. Vous avez raison, si vous pensez cela. Cependant, je n’oserais jamais tourner au ridicule une situation aussi déplorable qu’est l’inconduite sexuelle dans une société où le sexe même est banalisé.

DOUBLE AGRESSION

Je ne suis toutefois pas dans la peau des victimes de ces deux hommes qui les ont probablement perturbées. Cependant, je pense que le Bye Bye sert à banaliser les événements qui nous font chialer afin que l’on puisse passer à autre chose l’année suivante. Or, l’inconduite sexuelle ne doit pas être banalisée.

Au contraire, notre société hypersexualisée devrait faire face à cette situation et se battre pour que de tels événements ne se reproduisent plus. Selon moi, les victimes ont non seulement été agressées par les actes horribles des déviants, mais ont aussi été agressées par une émission qui banalise ce qui leur est arrivé.

Photo

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.