Lanaudière, une plaque tournante pour la musique électronique

La musique électronique vit une grande montée en popularité chez les jeunes de Lanaudière depuis quelques années.

Par Jackob Savard | Arts, lettres et communication

La musique électronique (EDM) est le style ayant eu la plus grande hausse du nombre de recherches sur Google dans le monde depuis 2009, selon l’étude de Digital Music News.

Elle trône au sommet du palmarès avec une augmentation de 221% des recherches sur Internet alors que la musique hip-hop est bonne dernière avec une diminution de 61% des recherches. Lanaudière ne fait pas exception à cette popularité.

UN STYLE RASSEMBLEUR

«C’est super rassembleur et l’énergie est vraiment l’fun», affirme Thomas Dufresne-Morin, un amateur de musique EDM. Le Lanaudois de 18 ans explique d’un ton passionné que chaque sous-style de la musique électronique suscite chez lui des émotions différentes. Le jeune consommateur de musique affirme que les meilleurs moments musicaux se produisent lorsqu’il y a beaucoup de spectateurs et que le moment est vécu en groupe.

«La musique électronique, c’est comme des gros partys où on peut se rassembler avec des amis ou sa famille», explique Alex Robitaille, un DJ de la région de Terrebonne œuvrant sous le pseudonyme JACKHAMMER.

Des évènements de musique EDM émergent constamment dans la région, explique-t-il avec joie et fierté. «À chaque fin de semaine, il y a un show [de musique électronique] qui se passe.»

Les festivals de musique électronique à travers le monde rassemblent d’énormes foules. Les trois plus grands ont d’ailleurs dû quintupler leur capacité d’accueil depuis 2008 pour satisfaire l’engouement, selon les statistiques dévoilées au Sommet international de la musique 2017.

LES JEUNES EN TÊTE DU MOUVEMENT

Âgé de seulement 17 ans, JACKHAMMER, a déjà propagé son amour pour la musique électronique lors de plusieurs évènements dans Lanaudière et Montréal. Son envie de créer sa propre musique et de se lancer dans une carrière musicale de DJ a d’ailleurs commencé en assistant à l’un de ces spectacles.  

Les jeunes sont responsables de la promotion de ces festivals et soirées de musique électronique. Le Terrebonnien Mickael Michaud a participé à la promotion sur les médias sociaux et à la vente de billets d’évènements de musique EDM. «Je suis vraiment tombé en amour avec ce style de musique», affirme ce dernier en se remémorant sa première expérience de soirée électronique.

Mickael explique que les spectacles EDM sont très accessibles pour les jeunes et que les billets sont moins chers que ceux des autres styles musicaux comme le rock, Ces aspects sont des facteurs contribuant à la popularité grandissante de la musique EDM, selon l’amateur de 19 ans.

Aime Arts, lettres et communication sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.