Les politiciens respecteront-ils leur promesse d’un monde meilleur?

Si certains politiciens veulent faire bénéficier aux entreprises les accords de libre-échange, cela n’est pas compatible avec l’idée d’un monde meilleur pour les générations à venir… et la société actuelle.

Par Catherine Rousseau

Le capitalisme et le libre-échange… des mots qui ont fait rêver des générations et des pays sous-développés, une idéologie qui semble alléchante. Par contre, lorsqu’on regarde le menu de plus près, on se rend vite compte de l’ampleur des dégâts que le capitalisme occasionne. Je parle ici des dégâts sur l’environnement et l’ignorance totale du développement durable qui passera bien après le développement économique.

L’ACCORD DE PARIS

Vous ne connaissez pas cet accord? Le principe est fort complexe, mais voici quelques idées de cet accord qui pourront vous éclairer sur sa portée:

  1. Limiter le réchauffement climatique «bien en-dessous» du seuil des deux degrés Celsius.
  2. Le premier accord sur le climat à vocation universelle.
  3. Aider les pays en développement.
  4. Des responsabilités communes, mais différenciées (la différenciation des efforts demandés aux divers pays en fonction de leur part de responsabilité dans le réchauffement climatique).
  5. Un monde sans carbone d’ici 2100.
  6. Révision aux 5 ans et possibilité de retrait (par le consentement de 55 pays contribuant à 55% de l’émission totale de CO2 mondiale).

LE CANADA DANS TOUT ÇA

Il est vrai que le Canada s’implique à fond en ce qui concerne quelques points de ce traité. Par exemple, le premier point sur lequel le Canada et une coalition d’îles menacées par la montée de l’eau ont revendiqué un seuil de 1,5 degré de hausse de température. Ceci est une belle initiative du premier ministre canadien qui est non seulement généreux envers les plus menacés, mais aussi envers les plus faibles, les plus pauvres. D’ailleurs, pour le prouver, il a soutenu l’initiative quant à l’aide des pays développés, qui doivent maintenant fournir des ressources financières aux pays en développement. Le financement attendu par ces pays a été fixé à hauteur de 100 milliards de dollars par année jusqu’en 2020, où il devrait être revu à la hausse.

LES ÉTATS-UNIS S’ENFUIENT

Encore trop préoccupé par la situation de son pays et de son économie, Donald Trump construit littéralement une barrière entre lui et les acteurs internationaux de l’Accord de Paris en retirant l’aide financière anciennement offerte aux pays défavorisés pour mettre cet argent dans un réel besoin à combler, le militaire.

En se retirant de l’Accord de Paris, les États-Unis occasionneront plusieurs conséquences politiques, mais aussi environnementales. Or, les Américains, en ce qui a trait aux émissions de gaz à effet de serre, représentent environ 13 % ou 14 % du total, selon Étienne Leblanc, journaliste spécialisé en environnement. Cette part n’a cessé de diminuer, surtout depuis la grande récession de 2008. Néanmoins, la part d’émissions de GES des pays en voie de développement augmente.

Ce qui est inquiétant, c’est qu’étant les seconds pollueurs en importance de la planète, les États-Unis demeurent un joueur politique et environnemental très influent. C’est donc en majorité grâce au leadership d’Obama, l’ancien président américain, que tous les pays ont finalement signé et ratifié cet accord.

En retirant sa signature, Trump va peut-être ralentir l’élan environnementaliste, mais il est déjà en marche, notamment parce que d’autres grands pollueurs, tels que la Chine, ont ratifié l’accord. C’est en voyant la Chine et l’Union européenne annoncer un nouvel accord dans le but d’accélérer les mesures pour lutter contre les changements climatiques que nous devrions nous réjouir. Les États-Unis, de leur côté, subissent les ravages des ouragans occasionnés par les changements climatiques qu’eux-mêmes influencent. Karma!

Photo: AgoraVox

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.