Place à la jeunesse

Une étudiante en étude cinématographique à l’Université de Montréal et adepte des arts, Fabienne Hamel-Michaud, raconte l’importance qu’a eu l’art dans son parcours scolaire.

Par Marie-Hélène Ross | Arts, lettres et communication

Selon vous, pourquoi les cours d’art sont-ils importants dans le parcours scolaire ?
Je pense que, quand tu es jeune, tu te développes et il faut que tu apprennes à te connaître. Tu vas voir le monde d’une certaine manière, tu vas l’exprimer par la parole, mais aussi tu vas le matérialiser grâce aux différentes forme d’art, comme la photo, le cinéma,le théâtre, la poésie et les arts plastiques. C’est pour ça que c’est important de le garder dans l’éducation parce qu’autrement, dans les autres matières, on enseigne le rationnel. Tandis que l’art, c’est totalement autre chose. Autant on doit apprendre la rationnel, qu’il faut balancer pour ne pas devenir des êtres fermés. »

Est-ce que l’art sert vraiment à quelque chose ?
Ça va te donner une manière critique de voir le monde dans lequel tu vis. Aussi, ça va te donner l’occasion de montrer ta propre vision du monde aux autre et à apprendre à te connaître grâce à tes productions. Tu vas construire ta vision, ton identité, ta manière d’être, ta manière de t’exprimer. Ton cerveau va chercher d’autre manière de voir les choses, il va aussi développer ses propres pulsions. L’art est tellement large comme domaine. Tu peux tout dire, tu peux tout faire, tu peux tout montrer, de la manière que tu veux, parce que tu as le droit. »

Est-ce que vous pensez qu’on devrait ajouter plus de notions théoriques dans les cours d’art traditionnels ?

Tout l’aspect historique est important, car ça participe à notre culture. Si on recule dans les années 1800, la peinture au Québec était très traditionnelle. Plus on avance dans le temps, plus on se rapproche des courants européens. Tout ce côté théorique fait partie de notre culture. En faisant des cours d’art, tu participes à la culture, à connaître le passé et à appréhender le futur. »

Est-ce que les cours d’art ont eu un effet positif sur votre apprentissage ?

Je parle personnellement, et peut-être pour plusieurs : les cours d’arts n’ont eu aucun effet. Je pense que c’est un apprentissage qui se fait plus sur le plan personnel. C’est l’exploration et la découverte de d’autres formes d’arts qui manque à l’école. Plus souvent au secondaire qu’au Cégep ou à l’université, on enseigne l’art comme étant une représentation de la réalité, mais c’est trop encadré. Ils imposent une manière de voir le monde. Le professeur, selon une évaluation quelconque, a des critères beaucoup trop précis pour une oeuvre d’art. Je ne comprends pas pourquoi on évalue l’art quand l’élève n’apprend même pas à la critiquer. »

Selon vous, est-ce que la critique de l’art manque dans les cours au secondaire ?

« On n’apprend pas à dire pourquoi ceci t’interpèle, pourquoi ceci est beau, pourquoi ceci est laid… On apprend les bases de l’art, mais pas comment l’évaluer ou le critiquer. On voit trop le rationnel dans l’irrationnel. Les cours d’art sont trop rationnel, ce n’est pas assez de laisser aller à l’extérieur des lignes. Ça crée de l’autocensure. Le professeur va t’évaluer selon des critères, donc automatiquement, tu vas t’autocensurer de manière scolaire pour répondre aux critères de quelqu’un d’autre. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.