Les nouvelles technologies au travail

L’intégration et l’évolution constantes des nouvelles technologies causent un choc multigénérationnel pour les employés des entreprises ainsi qu’un débalancement des aptitudes de travail.

Par Jade Carignan (texte) et Jennyfer Poirier (vidéo) | Arts, lettres et communication

Les nouvelles technologies sont un moyen pour les entreprises de se faire connaître et d’évoluer. Elles peuvent bénéficier des commentaires en utilisant les réseaux sociaux à leur plein gré et opinions de clients ou de patients. La compagnie pharmaceutique Sanofi utilise des plateformes telles que Twitter et Facebook. Très importante, «Sanofi Canada est la première compagnie pharmaceutique à lancer un site Twitter et est présentement le numéro un en terme d’activité», dit la directrice des communications chez Sanofi Catherine Cunningham. Twitter crée aussi une conversation directe avec les internautes suivant l’entreprise pour les commentaires ou simplement pour le soutien des diffusions. Facebook est aussi un réseau important pour bâtir leur réputation et être visible de tous.

MOYENS D’INTÉGRATION 

Les nouvelles technologies peuvent créer un choc pour les employés dans les compagnies. Des organisations se spécialisent précisément à l’intégration des technologies sous toutes formes en harmonie avec les employés, en aidant les gestionnaires à attirer, mobiliser et fidéliser des employés. Le conférencier Stéphane Simard explique que les nouvelles générations ne communiquent plus de la même façon. «Que la société soit pour ou contre les médias sociaux, là n’est pas la question. Il faut se demander comment on fait pour s’adapter à cette nouvelle réalité.», dit le conférencier Stéphane Simard. Les entreprises doivent selon lui, expliquer les avantages des technologies, mettre en place des politiques pour minimiser les inconvénients et former les gens le plus efficacement possible. Les employés doivent réaliser à son avis que ces technologies sont en place pour aider, rendre les choses plus faciles et plus accessibles. «S’il y a des nouvelles technologies, c’est qu’à la base il y a un problème, dit le conférencier La nouvelle technologie est une solution. Il faut que les gens voient qu’il y a un bénéfice plus grand qu’un inconvénient». Il faut faire comprendre ce qu’il y a à gagner.

Toutes les générations peuvent être formées pour travailler avec les nouvelles technologies, en s’assurant que chacun a le bagage de base pour accéder à la formation. La génération Y est née avec les technologies, alors que d’autres employés plus âgés ne sont même pas rendus à l’utilisation d’un ordinateur. Les employés et employeurs doivent garder en tête que tout le monde n’est pas au même niveau selon M. Simard. «Il faut se demander quelle est la meilleure façon d’intégrer les nouvelles technologies, efficacement et en harmonie», ajoute le conférencier.  

AU CŒUR DE LA TECHNOLOGIE

Les technologies sont un outil clé chez Ubisoft pour la création et le fonctionnement de l’entreprise. L’accès à toutes les plateformes permet la diversité des sources et création dans le monde du jeu vidéo.

Ubisoft, contrairement aux autres entreprises, développe ses outils de travail à l’interne. L’information ou les questions sur les outils de travail sont donc accessibles pour tous les employés. L’utilisation de l’autoformation est de mise chez Ubisoft pour que tous soient à jour et comprennent les outils de travail.

APPRENTISSAGES DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

Les nouvelles technologies sont en place pour faciliter la communication, le travail et les résultats finaux de projets dans le milieu du travail.

La préparation aux nouvelles technologies est importante pour les employés qui sont souvent sur la défensive. «On va se sentir obsolète et dépassé», dit l’étudiante en média interactif à l’UQAM, Jennifer Despot. Les générations précédentes doivent être appréhensives devant l’évolution des nouvelles technologies. La capacité d’apprendre n’a pas d’âge. Toutes les générations d’employés peuvent apprendre comment fonctionnent les technologies.

Le choc des nouvelles technologies peut être évité, en s’assurant que les employés sont tous au même niveau. Les formations doivent être bien retenues et assimilées. L’évolution doit être vue comme un changement positif vers la facilité, selon l’étudiante de médias interactifs Jennifer Despot.

POINT DE VUE SPÉCIALISTE 

La question d’intégration des nouvelles technologies dans les entreprises se pose de moins en moins, selon le professeur en médias interactifs Dany Beaupré. L’intégration se fait qu’on le veuille ou non. «On assiste plutôt à une certaine désuétude des individus. Il faut donc trouver une nouvelle façon de repenser une intégration efficace et durable»,affirme-t-il.

Il observe que les nouvelles générations de jeunes qui entrent en ce moment sur le marché du travail ont une durée quant à leur compétence et leur savoir-faire. «On entre donc dans une dynamique d’apprentissage continuelle», dit Dany Beaupré.  Les employés doivent continuer sans cesse d’apprendre de nouvelles choses.

La diplomation aura moins d’importance. La participation collective au projet, l’entraide et l’échange d’information auront une influence bien plus grande que l’âge des individus.

Les implantations de nouvelles technologies au sein des entreprises se font rarement sans difficulté. Non seulement du côté des employés, mais aussi des systèmes informatiques. Les  problèmes techniques et informatiques sont quasiment inévitables.

La culture des entreprises doit faire face à l’évolution en faisant un travail individuel et collectif.

«Le marché du travail demande des compétences qui ne sont pas à la portée de tout le monde cognitivement», dit M. Beaupré. Il est normal selon lui que l’intégration constante de nouvelles technologies ne soit pas simple et crée un stress d’implantation.

 


ÉTUDIER LES MÉDIAS INTERACTIFS

L’UQAM offre le programme de médias interactifs depuis maintenant quelques années qui consiste à former des concepteurs dans la création pour le traitement de contenus numérique interactif. Le programme s’adresse au passionné de la réalisation d’images,  d’animations, de clips, de créations sonores ou projets informatiques, et à ceux qui aiment les ressources comme les ordinateurs ou la programmation pour la conception, production et diffusion des créations.

Les médias interactifs sont développés pour les jeux vidéo et Internet. Ils permettent l’accès au divertissement et à l’information sur demande. Contrairement aux autres médias, ils sont adaptatifs et évolutifs. Ils créent une expérience immersive dans un environnement intelligent, ouvert, personnalisable et engageant pour les utilisateurs.

La première année d’étude consiste à découvrir les aspects techniques et théoriques pour assurer une formation de base. La deuxième année comporte des ateliers avancés et des cours théoriques liés à la perception, conception et à l’architecture de l’information. La dernière année est composée d’activités de production et la réalisation d’un stage thématique dans l’un des trois domaines suivant : intégration en entreprise, commande institutionnelle, exploration et expérimentation.

Les cours donnés visent une formation pour des emplois dans des entreprises tels que Ubisoft, Vidéotron, Moment Factory.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.