REER, CELI et prêt étudiant ?

Christian Pimparé est un des associés du bureau de Mallette inc. à Terrebonne, firme de comptables agréés. De plus, celui-ci s’implique à la Fondation du Cégep en tant que président du cabinet de la campagne de financement 2016-2021. Il est aussi président du Centre local de développement économique des Moulins et administrateur à la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins. Ô Courant l’a rencontré.

Par Émilie Bordonado

ÉB | Que signifie le terme RÉER?

CP | Ce mot signifie régime enregistré d’épargne retraite.

ÉB | En investissant dans un RÉER, on reçoit un retour d’impôt. Que faire avec ce montant?

CP | Idéalement, une personne qui reçoit des remboursements d’impôts lors de la production des déclarations fiscales devrait, en premier lieu, payer les dettes onéreuses, par exemple, les cartes de crédit. Ensuite, elle devrait rembourser ses dettes qui sont non déductibles, telle que les prêts à la consommation, réinvestir dans un RÉER ou placer son argent. Après toutes ces options, celle-ci pourrait choisir de se payer une récompense.

ÉB | Comment fonctionnent les prêts étudiants?

CP | Vous obtenez un prêt que vous devez rembourser à la fin de vos études, selon un échéancier prévu. Par ailleurs, les intérêts sont déductibles d’impôts.

ÉB | Quelle est la différence entre un RÉER et un CELI?

CP | Un RÉER est un placement qui peut être déductible des impôts lors de la contribution. Lors du retrait d’un montant du RÉER, la totalité des sommes investies et générées sera imposable à la personne qui les retire. Le CELI lui est un peu différent. La contribution est non déductible et les revenus générés sont non imposables. De plus, les sommes retirées demeurent non imposables.

ÉB | Qu’est-ce que la fiscalité?

CP | La fiscalité est la totalité des lois que le gouvernement met en place afin de faire payer les services fournis à la population, comme les routes, les soins de santé et l’éducation. La fiscalité regroupe aussi les impôts sur le revenu des particuliers et des sociétés, les taxes provinciales, fédérales et d’accises, les taxes municipales et scolaires et les contributions des employeurs lors de paiement scolaire et autres.

ÉB | Les étudiants ont-ils droit à des déductions fiscales particulières?

CP | Oui, à l’exception des crédits pour étudiant.

Un grand merci à Christian Pimparé!

Photos : Christian Pimparé, CPA auditeur, CGA, associé chez Mallette inc.

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.