Un mauvais choix des États-Unis

Le 9 novembre fut le vote pour l’entrée au pouvoir d’une nouvelle personne à la Maison blanche: chosir celui ou celle qui allait remplacer Barack Obama après ses deux mandats à la présidence. Ce fut aussi un terrible jour pour une grande dame et son équipe. En effet, Hillary Clinton, ancienne secrétaire d’État fédérale des États-Unis, a subi une tragique défaite qui a laissé sans mot ses plus grands admirateurs ainsi qu’une vaste partie de la population canadienne.

Par Catherine Rousseau

Après des entrevues avec des femmes ayant côtoyé le futur président, 50 d’entre elles ont avoué avoir trouvé l’homme de 70 ans beaucoup trop truculent. Avances importunes, perpétuels commentaires sur leur physique, comportement inapproprié en milieu professionnel, tous des comportements observés chez Donald Trump au bureau.  

Ayant aussi des propos sexistes, comme le fait qu’une femme doit rester à la maison ou qu’il choisisse des femmes provenant du milieu du mannequinat et des concours de beauté, montre bien le point de vue de Trump vis-à-vis des femmes. Ayant lutté pour le droit de faire carrière et d’avoir le droit de vote, les femmes font un pas en arrière en ayant choisi un homme aussi dégradant.

Dans le cas où madame Clinton avait été élue, cela aurait montré une beaucoup plus grande ouverture par rapport aux femmes et à leurs droits dans le sens où cette dernière a toujours défendu le point de vue des femmes. Elle avait comme but de se battre inlassablement pour l’accès à l’éducation des filles, qui est, selon elle, le premier des droits à la dignité.

BARRIÈRE CANADO-ÉTATSUNIENNE

L’élection de Donald Trump aura des effets néfastes sur le Canada. Effectivement, le nouveau président souhaite, contrairement à une grande majorité des partisans du parti républicain, un plus grand système protectionniste et une moins grande participation à l’Accord de libre-échange nord-américain constitué du Mexique, du Canada et des États-Unis.

En réduisant les échanges entre ces trois pays, le Canada sera grandement désavantagé, car il ne pourra plus obtenir autant de revenus par rapport à l’exportation. En effet, selon le site de l’économie et du développement du Canada (EDC), en 2015, 75% des exportations canadiennes étaient destinées aux États-Unis, ce qui correspond à 401 481,92 M$ CAD. En d’autres mots, le Canada est dépendant de son voisin du Sud.

Une coupure du monde et un manque d’ouverture d’esprit: c’est ce que représente Trump et les États-Unis par le fait même après un tel résultat. Comment un peuple basé sur l’égalité et la liberté peut-il faire un si grand faux pas vers une époque antérieure et retardée? Selon moi, un autre démocrate n’aurait pas été de refus après un tel discours misogyne, raciste, conservateur, fermé et ridicule.

Photo : Comment un peuple basé sur l’égalité et la liberté peut-il faire un si grand faux pas vers une époque antérieure et retardée? Sur la photo, Donald Trump et Hillary Clinton lors d’un des débats de l’élection présidentielle.

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.