Mini-marathon d’écriture – Charles-Antoine Richer

Laisse-moi emplir les fleuves de ces lourdes harmonies d’un ténor sourd!

Lorsque les pluies acides de l’Âme pèsent sur cette peau usée par les tribulations écarlates de cette lune taciturne! Pleurons mes frères! Ce Dieu n’est que sanglots, n’est que louanges dissonantes!

Le tabac, apothicaire de l’essence de cette vie inutile! Perché à l’estuaire de ce gouffre pernicieux et abscons, le prince solitaire stimule les sirènes avides et gourmandes de la sève névralgique du piano misanthrope!

Chimère des feuilles déchues de ce corbeau! Je suis la mansarde des hivers bucoliques rêveurs des pommes juteuses et voluptueuses! Détache ce câble froid de l’étrange nécessité d’un érotomane avare de ce sigle poreux et ostensible des mœurs candides des fleurs mortes!

La liberté, qu’est-ce que ce mot! Un sens n’est propre qu’à l’entendement des illusions puériles! Qui suis-je? L’arbre, ma vie! Le vent parricide des promesses tranchantes du souffle amer d’un éros digne de Werther!

Le désir et la volonté débutent le transport des chênes aspirants à devenir ce conifère sempiternel! Je suis ou j’aspire l’être? L’appel à briser le socle de cette cloison de cafrine!

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.