Mini-marathon d’écriture – Audrey Lemire, texte 2

Et si les Anglais n’étaient pas arrivés? De quelle façon la francophonie aurait-elle régné? Aurait-elle été Reine de ce pays de lacs et de rivières, des forets aux montagnes, des prairies à la mer?

Si elle n’avait pas été beaten, battue, butée, par nos bouches se serait-elle laissé enlacer?

Si on pouvait changer l’histoire pour délier notre langue, faire de ce naufrage un fier navire qui tangue / sur les eaux qui nous sont chères, des Grands Lacs au fleuve St-Laurent, ne plus la sentir étrangère, voir ses voiles gonflées par ses accents. « Speak white » que l’on peut lire sur l’encre noire, mais ce soir jetons l’ancre, et quittons les livres d’histoire. Car « c’est une langue belle avec des mots superbes », rêvons donc qu’elle a grandi rose, au lieu de mauvaise herbe.

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.