La perte d’emploi des employés d’Electrolux

Plusieurs ex-travailleurs de l’entreprise Electrolux ont encore de la difficulté à se trouver un nouvel emploi dans Lanaudière à la suite de la fermeture de celle-ci.

Par Rosemary Taillon | Arts, lettres et communication

Le 16 juillet 2014, Electrolux ferme ses portes à L’Assomption afin de se relocaliser au sud des États-Unis. Cela engendre la perte d’emploi de ses 1300 employés. À la chambre de commerce de Memphis, au Tennessee, ils avaient promis aux grands patrons d’Electrolux que, s’ils s’établissaient dans leur ville, ils auraient un terrain gratuit, une usine neuve avec de l’équipement neuf et qu’ils auraient des salaires beaucoup moins gros à payer puisque les employés coûtent moins chers étant donné qu’ils n’ont aucun avantage social et que, finalement, ils ne paieraient pas de taxes pendant 25 ans. L’offre était profitable pour Electrolux, ils ont alors accepté de se relocaliser, malgré les pertes d’emploi que cela engendrait.

Des centaines d’employés ont perdu leurs emplois et ont dû changer de carrière. D’ailleurs, c’est le cas d’Yves Bourassa, qui a travaillé 30 ans pour la firme Electrolux. Ce fut son premier emploi, cela a donc été difficile pour lui de s’en départir.

«C’est sûr que je ne m’en attendais pas, c’était un gros choc, témoigne-t-il. Personne n’en avait entendu parler, ça nous a pris par surprise. Plusieurs employés, dont moi, avaient beaucoup d’ancienneté, ce n’était pas facile.» M. Bourassa a réussi à se trouver un autre emploi seulement onze mois plus tard.

LA DIFFICULTÉ DE TROUVER UN EMPLOI SIMILAIRE, À LANAUDIÈRE

C’était important pour Yves Bourassa de trouver un nouvel emploi dans Lanaudière puisqu’il réside à L’Épiphanie. C’est d’ailleurs où il élève sa famille. Il mentionne qu’il est plus facile de trouver un emploi dans Lanaudière que de conserver cet emploi. «Il y a plusieurs petites et moyennes entreprises, il y a des possibilités, mais tout est une question de temps, dit-il. Il faut être là au bon moment. Malheureusement, les emplois offerts ne sont jamais autant rémunérés que chez Electrolux. Ce qui est difficile, c’est de retrouver une stabilité d’emploi. Plusieurs entreprises offrent des emplois à temps partiel ou saisonnier et, lorsqu’ils doivent couper des travailleurs, par faute de manque de job, c’est nous les premiers touchés, car nous venons tout juste d’être embauchés.»

ELECTROLUX ET SES ENGAGEMENTS

Electrolux avait plusieurs engagements envers ses employés, soit des primes de vacances, des fond de pensions ainsi que des vacances. Elle a toujours respecté ces engagements. «Ils ont toujours honoré les sommes qu’ils nous devaient (rime de départ, fond de pension, vacances). Là-dessus, on était très bien payés. Vers la fin, ils nous faisaient même tirer des cadeaux et ils nous payaient des repas», affirme Yves Bourassa.

Il assure aussi que, en plus d’avoir respecté leurs engagements, les patrons d’Electrolux ont offert un cours de recherche d’emploi à leurs employés. Cela ne leur assurait toutefois pas nécessairement de trouver un métier.

«Pendant ma période de chômage, j’ai eu un cours de recherche d’emploi offert par Electrolux, dit-il. Même si l’usine était fermée, le cours était donné dans l’usine. J’ai envoyé plusieurs cv, mais c’est finalement une connaissance qui a réussi à me trouver un poste, où il travaillait. La plupart des gens avec qui j’ai travaillé ont usé de leur chômage jusqu’à la fin, c’était très difficile de se retrouver un emploi.»

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.