L’esport, phénomène mondial qui s’en vient au Québec

Les jeux vidéo, un univers à part entière, une communauté vaste et diverse. Étant moi-même un adepte, je suis plus ou moins près sa progression sur la scène internationale. Nous avons eu au début des années 2000 des compétitions de Counter Strike, d’Age of Empire, de Starcraft, mais le limelight qu’avait ce phénomène était faible. On ne lui portait pas attention parce que le géant n’était pas encore arrivé.

Par Pierre-Olivier Pearson

Un jeu qui aura permis l’accessibilité et la popularisation du jeu vidéo en tant que discipline : League of Legends. Diffusé en streaming et visionné par des centaines de milliers, le sport dit «électronique» ou esport a connu une ascension particulièrement rapide depuis une demi-décennie.

LoL (League of Legends) a permis, en devenant l’événement de l’esport le plus visionné au monde, d’introduire plus amplement la manifestation apparente d’une communauté qui souhaitait normaliser, ou du moins populariser ces événements spectaculaires. Des stades remplis et des streamings approchant un visionnement d’un demi-million, il est maintenant véridique de dire que l’esport a accompli sa mission ultime: devenir accessible et répandu dans le monde.

Malheureusement, le Québec a toujours été un peu en retard sur ses confrères occidentaux. D’un côté, la communauté est là, mais des modalités spécifiquement provinciales empêchent ou effraient des organisations esport d’approcher les joueurs québécois pour leurs tournois. Ainsi, les joueurs québécois sont souvent exclus par rapport au reste du monde.

Fort heureusement, quelques valeureux se sont retroussé les manches et ont décidé qu’il était temps d’agir. En créant la Fédération québécoise des sports électroniques, les entrepreneurs esport et les joueurs possèdent désormais un repère où ils peuvent facilement gagner de la visibilité. Ils peuvent aussi obtenir des conseils sur quoi faire s’ils veulent devenir pros ou encore s’ils veulent investir. Il était temps que des gens se lèvent pour créer cette organisation au Québec!

Je tiens à recommander cette fédération aux joueurs qui désirent devenir des professionnels ou encore des semi-professionnels dans ce milieu. Vous avez maintenant une fédération pour vous guider dans vos démarches!

En ce qui me concerne, j’ai bien hâte de voir la suite des choses. Le Québec emboîte ainsi le pas des autres nations occidentales par rapport au esport.

Photo: Il est ici question d’un championnat du jeu, de type RTS, Starcraft 2 en 2014. (Photo: The Daily Dot)

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.