Réal Bossé chauffe les planches avec les pompiers

Les pompiers de Mascouche ont surmonté leur trac et leur gêne pour participer à un match d’improvisation avec des joueurs de la LNI, le 11 mars, à la Maison-Théâtre Côte à Côte à Mascouche.

Par Tommy Bédard | Arts, lettres et communication

«Ça m’a pris quelques improvisations pour complètement me dégêner», affirme le pompier Bruno Héroux. Participant pour la première fois à un match d’impro, ses collègues et lui avaient beaucoup à penser, mais ils ont réussi à s’ajuster à temps pour bien performer.

Deux joueurs expérimentés de la Ligue nationale d’improvisation étaient présents pour jouer avec les pompiers. Ils n’étaient pas souvent sur les jeux. «En fait, nous servons un peu de parenthèses, nous n’avons pas joué beaucoup parce que nous voulions les faire briller», explique Réal Bossé, un joueur d’expérience de la LNI.

Étant l’attraction principale de la soirée, les pompiers ont bien su remplir leur rôle en offrant un spectacle palpitant aux dizaines de spectateurs présents.

Le comédien Réal Bossé partageant la scène pour la première fois avec les pompiers de Mascouche, le 11 mars, à la Maison Théâtre Côte à Côte. (Photo: Tommy Bédard)
Le comédien Réal Bossé partageant la scène pour la première fois avec les pompiers de Mascouche, le 11 mars, à la Maison Théâtre Côte à Côte. (Photo: Tommy Bédard)

UNE ÉTAPE À FRANCHIR

C’était une expérience à la fois angoissante et amusante pour les nouveaux joueurs, qu’ils ont toutefois bien surmontée, selon l’animateur du match, Simon Charron, qui n’en est pas à son premier match amateur. «En me fiant sur le passé, les joueurs débutants en improvisation ont beaucoup d’angoisses, mais finissent par aimer et vouloir recommencer l’expérience.»

«NOUS SERVONS UN PEU DE PARENTHÈSE, NOUS N’AVONS PAS JOUÉ BEAUCOUP PARCE QUE NOUS VOULIONS LES FAIRE BRILLER!» – RÉAL BOSSÉ, MEMBRE DE LA LNI.

UNE ÉPREUVE DIFFICILE

Plusieurs difficultés peuvent cependant surprendre les débutants en impro, comme le manque d’idées et la gêne en plein spectacle. Improviser n’est pas aussi naturel pour eux que pour d’autres. «La plus grande difficulté dans ma soirée a été de me rappeler de ce que nous nous étions dit durant le caucus, avant les différentes improvisations», affirme le pompier mascouchois Bruno Héroux.

Ces obstacles ont été réglés rapidement à l’aide des joueurs de la LNI. Ils étaient présents pour éviter que ces complications, qu’ils rencontrent fréquemment, se produisent.

Le diffuseur de spectacle Côte à Côte organise deux fois par année, depuis plusieurs années, des matchs d’improvisation incluant des invités spéciaux et des joueurs de la LNI. Invités pour la première fois, les pompiers de Mascouche ont succédé aux membres du Théâtre [acàc], qui ont participé au match avec la LNI le 13 novembre dernier.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.