Notes parfaites pour Philippe Brach

Le chanteur Philippe Brach a mis le feu aux planches du Moulinet de Terrebonne le 5 février dans le cadre de sa tournée Portraits de famine.

Par Laurence Roberge | Arts, lettres et communication

Les 110 places de la petite salle étaient occupées et l’excitation était palpable avant le spectacle. Dans l’ambiance chaleureuse qui l’attendait, Brach n’a pas déçu le public en amorçant sa performance avec un sourire contagieux et une voix ensorcelante.

Le chanteur Philippe Brach était de passage au Moulinet de Terrebonne dans le cadre de sa tournée Portraits de famine, le 5 février. Sa performance dynamique et hors-norme a charmé le public. (Photo: Laurence Roberge)
Le chanteur Philippe Brach était de passage au Moulinet de Terrebonne dans le cadre de sa tournée Portraits de famine, le 5 février. Sa performance dynamique et hors-norme a charmé le public. (Photo: Laurence Roberge)

PERFORMANCE ÉTONNANTE

L’artiste de 26 ans a présenté une variété de genres, passant d’une ballade à du rock éclatant dans le même instant, à la surprise des spectateurs. Brach est un créateur innovateur qui surprend sans cesse, tant par sa présence sur scène, que par ses choix artistiques en général.

«LA CRÉATION, C’EST CE QUI ME FAIT VIVRE. J’AI TOUJOURS EU PEUR DE ME FAIRE OSTRACISER, DE ME FAIRE REMETTRE À MA PLACE, ET ÇA M’A AUTOMATIQUEMENT FAIT SORTIR DE MA PLACE.» – PHILIPPE BRACH

«La création, c’est ce qui me fait vivre, confie-t-il. J’ai toujours eu peur de me faire ostraciser, de me faire remettre à ma place, et ça m’a automatiquement fait sortir de ma place.»

HUMORISTE À SES HEURES

Brach a démontré pendant le concert qu’il est un artiste doté d’un sens de l’humour, ce dont le public a raffolé. Il a débuté la soirée en se moquant du célèbre slogan de la ville, «Je suis de Terrebonne humeur», sujet qu’il n’a pas laissé tomber par la suite.

En introduisant une de ses chansons aux paroles plus scandaleuses, Brach a prouvé encore une fois qu’il sait faire rire son public. «Hier, on a joué cette chanson-là dans une église, dit-il. Je suis surpris qu’on ne soit pas morts». Le public, connaissant la qualité peu religieuse de ses chansons, a ri aux éclats.

RETOUR AU SÉRIEUX

Brach en est déjà à sa deuxième tournée en carrière, d’où la tentative de sérieux de la part de son équipe et lui, qui réalisent l’importance d’une certaine rigueur. «On est un petit peu plus conscients que les gens viennent nous voir, qu’ils paient un petit peu plus cher, dit-il. On choisit plus nos moments pour être excités.»

Le chanteur essaie d’être créatif même lorsqu’il est en tournée, car il veut éviter de retarder ses plans pour le futur. Il pense à son troisième album, mais il a aussi d’autres idées. «J’ai un bon vieux projet de livre que ça fait un bout que je traîne et que j’aimerais sortir à un moment donné, s’exclame-t-il, enthousiaste. Mais c’est sûr que faire de la tournée, ce n’est pas la chose la plus productive, dans mon cas.»

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.