Des contes traditionnels animent le Jardin Moore

Les conteurs Simon Gauthier et Marie Lupien-Durocher ont offert une soirée traditionnelle des plus diversifiées le 26 février au Jardin Moore à Mascouche.

Par Charlotte Gaudreault | Arts, lettres et communication

«Une belle soirée de même, on part tous avec des étoiles», exprime Simon Gauthier, originaire de Tadoussac. Il a fait «entendre son petit coin de territoire» en racontant des contes bien de chez lui ainsi qu’en jouant de son invention, le baleinophone. Son égoïne, qu’il appelle affectueusement sa «chanteuse d’opéra», a provoqué la surprise dû au son particulier qu’elle produit.

La conteuse Marie Lupien-Durocher, s’accompagnant à la harpe, a captivé chaque personne présente. Moments de rire, moments de silence, c’est sous une écoute attentive qu’elle a fait le récit de contes traditionnels variés. Les sons mélodieux de la harpe sont venus couronner le tout. «[La musique] porte une émotion qui est différente, ça teinte le récit», a-t-elle soutenu.

Simon Gauthier a impressionné les spectateurs en jouant de l'égoïne lors de la soirée de contes traditionnels, le 26 février, au Jardin Moore à Mascouche. (Photo: Charlotte Gaudreault)
Simon Gauthier a impressionné les spectateurs en jouant de l’égoïne lors de la soirée de contes traditionnels, le 26 février, au Jardin Moore à Mascouche. (Photo: Charlotte Gaudreault)

LIEU IDÉAL

La soirée s’est déroulée au Jardin Moore, plus précisément dans la salle Dora Casement. «C’est vraiment une salle magnifique, a exprimé la conteuse. C’est chaleureux, c’est convivial et ce n’est pas trop grand.»

«UNE BELLE SOIRÉE DE MÊME, ON PART TOUS AVEC DES ÉTOILES» – SIMON GAUTHIER, CONTEUR ET LAMISTE.

Cet emplacement a été choisi dans le but de faire découvrir le jardin, l’un des plus anciens de Mascouche, en plus d’accueillir la soirée dans l’intimité. «[La Société de développement et d’animation de Mascouche (SODAM)] y croit beaucoup à ce jardin-là, et à son potentiel culturel et touristique», a affirmé l’agent de développement et coordonnateur du Volet Patrimoine à la SODAM, François Tétreault.

UN PUBLIC SATISFAIT

En constatant la salle bien remplie, pas de doutes, la soirée du 26 février est une réussite. François Tétreault est comblé par la réponse du public. Un autre événement semblable est d’ailleurs présentement en processus d’organisation.

Quant aux deux conteurs, chacun affirme qu’il aimerait revenir conter à Mascouche. Marie Lupien-Durocher souligne que «c’est très chouette que les gens de Mascouche s’intéressent au conte». Elle ajoute que ce n’est pas ainsi dans toutes les villes. «C’est l’fun d’arriver dans une place où il y a une belle réponse comme ça.» Simon Gauthier s’en est aussi réjoui. «[Les spectateurs] ne venaient pas pour écouter une game de football, ils étaient là pour avoir des histoires.»

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.