38e revue sur glace à Mascouche

Plus d’une centaine de patineurs du club de patinage artistique de Mascouche âgés de trois à 21 ans ont présenté la 38e revue sur glace à leur famille et leurs amis les 11 et 12 avril dernier. Ce spectacle est une façon de récompenser et de féliciter les patineurs des efforts maintenus durant toute l’année.

Par Ariane Daigle | Arts, lettres et communication

Le spectacle a commencé avec un cri énergique des patineuses derrière les rideaux. Dans le numéro d’ouverture, elles ont dansé sur la musique de Michael Jackson et ont imité quelques pas célèbres à l’artiste. Elles ont plus tard patiné sur des chansons d’Elvis Presley, accompagnées d’un grand-père d’un patineuse déguisé en King du rock pour l’occasion.

Ce spectacle de patinage artistique cache des semaines de travail. Les patineuses, le comité organisateur, mais également tous les parents donnent de leur temps bénévolement pour arriver, en cinq semaines, à un spectacle de niveau semi-professionnel. «Je suis bénévole pour le spectacle parce que je veux être présente dans les plus beaux moments de ma fille et de ses amies» témoigne la mère d’une patineuse, Natacha Nadeau.

Le comité commence à penser au thème du spectacle dès le début de la saison. Il doit aussi faire les choix de costumes. Les entraîneurs du club peuvent alors choisir les numéros qu’ils vont créer ainsi que leurs musiques. «Tous les membres du comité s’impliquent à fond dans la réalisation de ce spectacle. Plusieurs tâches nous sont donc attribuées pour que tous soient prêts pour la fin de semaine du spectacle», explique une entraîneuse et membre du comité au CPA Mascouche, Stéphanie Corbeil.

Le comité doit également préparer la vente des billets, la recherche des bénévoles qui seront là avant, pendant et après le spectacle. Ce spectacle demande aux bénévoles d’y consacrer du temps, mais « le sourire et le plaisir qu’ont nos patineurs durant les pratiques et pendant le spectacle en vaut la peine » nous confie Stéphanie Corbeil.

Les patineuses qui se sont le plus démarquées durant l’année se voient décerner un numéro en solo durant le spectacle. Ce sont, pour elles, des heures de plus à ajouter à l’horaire de sportives. «En tant que soliste invité, le spectacle de patin me demande plus d’heures d’entraînement par semaine qu’à l’habitude, car je dois créer deux numéros avec ma partenaire de danse en plus d’assister aux pratiques de mes autres numéros, explique un patineur du club qui fait partie de l’équipe du Québec, Philippe Granger. Je dois ajouter une à trois heures par jour à mon entraînement quotidien.»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.