Haïti visite le Cégep de Terrebonne

La 13e édition de la semaine interculturelle du Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne s’est déroulée du 24 au 26 mars dernier. Haïti était le pays en vedette.

Par Amélya Garcia | Arts, lettres et communication

«C’est un hommage aux nombreux étudiants haïtiens fréquentant le Cégep, a déclaré la coordinatrice de la vie étudiante Manon Fleury. De plus, c’est le 5e anniversaire du séisme en Haïti.» Les activités ont débutées le mardi avec un groupe de musique haïtien composé de six hommes. Les étudiants écoutaient attentivement la musique. De nombreuses personnes tapaient du pied au rythme de la musique entraînante. Certains étudiants haïtiens fredonnaient même les paroles des chansons.

Le DJ Slick attendait les étudiants, le lendemain, avec de la musique techno haïtienne dans la cafétéria. De nombreuses personnes se sont même levées pour aller danser.

Pour la dernière journée de la semaine interculturelle, une troupe de danse traditionnelle accompagnée de percussionnistes a réussi à entraîner encore plus de personnes que la veille à danser. Plusieurs sont montés sur scène pour essayer de suivre les mouvements des danses typiquement haïtiennes. La troupe de danse est alors partie sous un tonnerre d’applaudissement. «Ils sont super, se sont exclamées les femmes de la troupe de danse. Parfois, on a de la réticence parce que certaines personnes ont des présomptions négatives de la culture haïtienne. Ici, les élèves ont été très réceptifs.»

C’est super plaisant! Ça met de la vie!

Au cours de ces trois journées, le buffet de nourriture haïtienne, offert gratuitement, a été l’activité préférée des étudiants. Une longue file d’élèves attendait patiemment à chaque dîner pour se procurer des plats typiques tels que du riz jonjon, du poulet créole ou du pain patate.

Semaine appréciée par les étudiants

La semaine interculturelle a été un franc succès pour le Cégep de Terrebonne. Manon Fleury s’est dite satisfaite du taux de participation des étudiants. « Je reçois plein de commentaires d’élèves qui me disent: “ C’est super plaisant! Ça met de la vie!”»

Le Cégep de Terrebonne est composé d’une population très peu immigrante, mais les élèves n’ont pas hésité à participer à cet événement culturel. Une étudiante du programme de Sciences humaines, nommée Camille, a fait part de ses impressions. «C’est important d’ouvrir nos horizons. L’école ne doit pas seulement être à propos des matières comme les mathématiques, affirme-t-elle avec conviction. Elle nous apprend à avoir une ouverture d’esprit. C’est un apprentissage culturel!»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.