Tout miser sur le tourisme

L’Islande connaît depuis 2010 un boom touristique sans précédent qui a sauvé le pays d’une catastrophe économique. Plusieurs craignent aujourd’hui qu’il nuise à la préservation de l’authenticité de l’île.

Par Nathan Jomphe

L’essor du tourisme islandais peut être attribué à l’importance de la couverture médiatique de l’éruption du volcan Eyjafjallajökull en 2010 ou encore à la réputation de l’île depuis qu’elle est devenue l’un des principaux lieux de tournage de la série télévisée Game of Thrones.

DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS

L’Islande a misé gros sur le tourisme pour se sortir de sa crise économique de 2008. En étalant la saison touristique sur toute l’année et en offrant des rabais aux visiteurs européens, l’Islande a su faire du tourisme une industrie viable.

«Il y avait un manque d’infrastructures, se rappelle Ólafur Rafnar, représentant événementiel pour la municipalité d’Árborg. Durant le temps des fêtes, tout était fermé. Maintenant, tout est ouvert.» Il affirme que partout la population s’adapte et travaille à offrir de meilleurs services aux touristes.

«On voit des jeunes revenir sur les côtes et dans les plus petits villages puisqu’ils ont l’opportunité de travailler dans cette industrie. Ça nous aide beaucoup puisque, plus on est, plus ça devient facile d’offrir de meilleurs services et monter de meilleures infrastructures», ajoute M. Rafnar.

Groupe de touristes visitant une chute en Islande. (Photographe: Nathan Jomphe)

L’ENVERS DE LA MÉDAILLE

En 2017, le nombre de touristes était sept fois supérieur au nombre d’habitants, soit plus de 2 millions, comparativement à moins de 500 000 visiteurs en 2010. Malgré ses efforts, l’Islande n’a pas su s’adapter entièrement à cette vague d’arrivées de l’étranger.

Bien que le coût de la vie y soit relativement élevé, l’Islande demeure accessible pour les touristes puisque ses principales attractions, dont les parcs nationaux, sont gratuites. Dépourvus de personnel, il n’y a que des cordes et des affiches pour protéger ces sites naturels.

L’authenticité des paysages pour lesquels l’Islande est reconnue se dégrade toutefois rapidement. Le lichen qui couvre les champs de lave réagit mal à une si grande présence humaine et le sol est usé par les bottes des touristes. Plusieurs membres de la communauté islandaise, telle que la chanteuse Björk, demandent la protection de leur territoire.

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.