Sauver le cinéma d’ici

Le cinéma figure parmi les moyens de divertissement des jeunes. Cependant, ils sont désintéressés des productions québécoises, particulièrement du cinéma d’auteur. L’accès aux productions américaines et le manque de visibilité contribuent à ce détachement vis-à-vis du cinéma québécois.

Par Samuel-François Turpin | Arts, lettres et communication

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.