François Charron et sa recette du succès sur le Web

François Charron, chroniqueur et gourou informatique québécois a donné sa conférence Ma recette pour votre succès sur le web aux bénévoles de la Ville de Terrebonne, le 19 avril, à l’école secondaire Des Rives. Il a su charmer les organisateurs bénévoles en les accompagnant à travers les nouvelles réalités d’Internet, bien que sa conférence est normalement présentée à des entrepreneurs propriétaires de PME.

Par Nathan Jomphe

François Charron débute sa conférence en annonçant qu’il faut tout oublier ce qu’on croit connaître du Web. Internet est jeune et en constante évolution. Il ne faut pas prendre pour acquis que ce qu’on croyait vrai en 2011 est toujours actuel.

«ON EFFACE, ON RECOMMENCE»

Il faut se réinventer à la même vitesse que le Web au risque de faire faillite. Il prend l’exemple de l’effondrement de l’empire québécois Sears à la suite d’un refus capital à s’adapter. Au Mexique, la compagnie se porte bien comme elle n’a pas eu peur de se refaire une beauté.

L’important c’est d’avoir du plaisir avec Internet. Il ne faut pas avoir peur d’expérimenter en prenant tous nos «et si on faisait ça» en considération. Si les conseils sont suivis, on peut s’attendre à une identité Web éclatée dans les prochaines années dans les organisations pour lesquelles œuvrent les bénévoles!

LE BAC EN COMMUNICATION

François Charron évite trois ans de bac en communication en en résumant tout ce qu’on va y apprendre, aussi rapidement qu’Internet évolue: la clé de quelconque communication efficace est de faire passer un message de l’émetteur au récepteur en évitant le plus possible une distorsion dans le propos.

Il encourage aussi à délaisser de lourds textes pour faire place à des vidéos et à des images puisqu’on retient 10% de ce que l’on lit, 30% de ce que l’on voit et 50% de ce que l’on entend. La phrase «une image vaut mille mots» concorde parfaitement aux besoins du Web.

François Charron, chroniqueur et gourou informatique québécois a donné sa conférence Ma recette pour votre succès sur le web aux bénévoles de la Ville de Terrebonne, le 19 avril, à l’école secondaire Des Rives. Source: FM93

«TO FACEBOOK OR NOT TO FACEBOOK»

Bien que plusieurs semblent affirmer qu’on ne peut exister sans être présents sur Facebook, il ne faut pas y concentrer tous ses efforts. Les gens se lassent du média social depuis qu’il est devenu une plateforme où tout le monde y fait de la publicité. On devrait retourner à ses fonctions de bases et connecter avec les gens à l’aide de groupes privés.

Pour continuer avec l’analogie de la recette, notre présence sur Internet devrait se comparer à une soupe aux légumes. Une carotte dans la soupe ne change pas le monde, comme un compte Facebook ne relancera pas une organisation. Il faut un mélange équilibré de différents éléments qui s’accordent bien ensemble pour que ça fonctionne.

UN BON VIVANT

Probablement hors de sa zone de confort, François Charron a su adapter sa conférence dédiée à des entrepreneurs pour plaire à des bénévoles de tous horizons. Évoquant des phénomènes sociaux comme les hommes qui font pipi assis depuis l’apparition du téléphone cellulaire et encourageant « les vieux » à aller chercher de l’aide d’une de ces «bibittes à longs bras qui sont nées avec Internet», François Charron a su sécuriser son public vis-à-vis de la complexité du Web.

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s