Environnement : un brin d’humanité

Réchauffement, destruction des ressources, surpopulation, éradication des espèces, élévation du niveau de la mer, fin du pétrole, manque de nourriture, migration massive, il est difficile de rester optimiste devant une telle énumération. Et si on osait l’être?  

Par Kevin Philibert |Fondation David Suzuki du CRTL

Contrairement à certains responsables politiques, d’autres ont pourtant décidé de se lever chaque matin avec l’unique but d’incarner le changement idéologique nécessaire pour affronter une telle crise.

Même si le défi est énorme, même s’il y a peu de rigueur venant d’en haut pour protéger le climat, pensons à la remise en marche de l’industrie du charbon par Trump, même s’il est plus facile de blâmer les autres, car d’une part on se déresponsabilise et, d’autre part, ça nous donne une raison de ne rien faire. Certaines communautés ont tout de même décidé de provoquer la rupture nécessaire concernant leur rapport à la consommation. Grâce à elles, nous savons tous qu’il est possible de faire autrement, aujourd’hui.

DÉSORMAIS…

Désormais, il est possible de se nourrir autrement. En effet, c’est en cultivant la ville que Détroit a réussi à retrouver une partie de son autonomie. Elle compte plus de 1600 fermes et jardins bio. Ce sont les habitants de la ville qui s’occupent de leurs fruits et de leurs légumes. Une manière efficace de réduire l’empreinte écologique liée à la production et aux transports de la nourriture. Quand nous savons qu’en moyenne un aliment parcoure 2400 kilomètres pour parvenir à notre table, il est tout à fait logique d’opter pour une agriculture à proximité de ceux qui la consomment. L’objectif de ce mouvement est de nourrir 50 % de la population de Détroit.

Aujourd’hui, il y a plus de 136,23 hectares d’initiatives d’agriculture urbaine à Montréal. Dans le monde, près de 75 % des fruits et légumes consommés par la population proviennent de petits agriculteurs. Il est donc possible et réaliste de nourrir le monde avec l’agroécologie.

Désormais, il est possible de produire de l’énergie autrement. Copenhague s’alimente à 40 % d’énergie renouvelable. Pour l’Islande, un avenir sans énergies fossiles est envisageable pour 2025. Tout devrait être produit grâce au soleil, au vent et à l’eau. Tant que la Terre existe, l’énergie du soleil est inépuisable. Il suffit de cesser de creuser le sol et de lever les yeux vers le ciel. J’ai vu des « serpents » de mer, posé sur la houle, qui utilisaient l’énergie des vagues pour produire de l’électricité. Désormais, avec la géothermie, il est possible de produire de l’énergie avec la chaleur du sol. Les éoliennes dressées sur les rives du Danemark, fournissent 20% de l’électricité de la ville. Sur quelle terre au monde le vent ne souffle-t-il pas?

Désormais, 4 enfants sur 5 vont à l’école, jamais l’éducation n’a été donnée à autant d’êtres humains. Le Lesotho, un des pays les plus démunis de la planète, est l’un des pays qui investit le plus largement ses richesses dans l’éducation. La culture, l’éducation, la recherche, l’innovation sont des ressources inépuisables.  

CE QU’IL NOUS RESTE

Bien sûr que tous ces exemples ne sont pas suffisants, mais ils témoignent d’un réel désir de changer les choses, de manière concrète, alimenté par un objectif fondé sur la mesure, l’intelligence et le partage.

Ce qui est réellement important ce n’est pas ce que nous avons perdu, mais ce qu’il nous reste. Il nous reste la moitié des forêts du monde, des milliers de rivières, de lacs et de glaciers, des milliers d’espèces encore bien vivantes et un peuple avide de connaissances. Nous savons très bien qu’aujourd’hui les solutions existent.

Photo: Ville de Rishikesh en Inde. Photo: Kevin Philibert.

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.