Les réseaux sociaux ne rendent pas heureux

Seulement 18% des jeunes, âgés de 13 à 17 ans, disent être mieux dans leur peau et 21% disent se sentir plus confiant grâce aux réseaux sociaux, selon une étude menée par Common Sense Media. Les réseaux sociaux leurs offrent l’occasion de se comparer aux autres et c’est rarement pour le mieux.  Par Léane Pelletier | Arts, lettres et communication Ces données indiquent que certains ressentent des impacts positifs de leur utilisation, d’autres sont affectés par les impacts négatifs. Le simple fait de recevoir des likes, appelés des renforcements en langage psychologique, est un facteur de risque qui peut augmenter … Continuer de lire Les réseaux sociaux ne rendent pas heureux

De l’espoir dans notre écran pour les Noirs

Dans les dix séries télé les plus regardées en 2018 au Québec, 11% des rôles étaient joués par des personnes racisées alors que les personnes issues de minorités visibles au Québec représentent 14% de la population. Cette situation fâche la communauté noire qui aimerait être mieux représentée à l’écran. Par Loriane Perreault | Arts, lettres et communication Aucun acteur noir ne figurait sur la liste des nommés pour le Gala Artis 2019, ce qui n’est pas surprenant puisque les premiers rôles sont rarement offerts aux Noirs. Les critiques sur le manque de diversité à l’écran ne cessent de se manifester … Continuer de lire De l’espoir dans notre écran pour les Noirs

Médias écrits: les réseaux sociaux pour le meilleur et pour le pire

Si les réseaux sociaux ont permis aux médias écrits d’être plus lus que jamais, leurs revenus publicitaires ont baissé de façon draconienne. Avec la restructuration des modèles d’affaires, l’avenir est porteur d’espoir. Par Laurie-Ève Gravel | Arts, lettres et communication … Continuer de lire Médias écrits: les réseaux sociaux pour le meilleur et pour le pire

Les autochtones toujours stéréotypés au petit écran

Fugueuse, Épidémie, les Pays d’en haut sont quelques-unes des productions télévisuelles québécoises ont donné une place aux autochtones ces dernières années, mais encore de façon stéréotypée. Par Mégane Rafferty-Juteau | Arts, lettres et communication La grande majorité des productions cinématographique qui ne sont pas produites par des autochtones représentent de façon inexacte les réalités de ces peuples, donc accentue les stéréotypes visant cette communauté. Par exemple, dans la série Fugueuse, l’actrice Jemmy Echaquan Dubé joue le rôle d’une jeune prostituée monoparentale, un des stéréotypes des femmes autochtones très présents dans l’imaginaire collectif québécois.  MANQUE DE RESSOURCES Une des causes principales … Continuer de lire Les autochtones toujours stéréotypés au petit écran

Cyberdépendance: un phénomène grandissant au Québec

Environ 18% des jeunes Québécois sont sujet à développer une problématique de cyberdépendance, selon le projet de recherche VIRTUADO.  Par Éloïse Lalonde | Arts, lettres et communication La technologie est de plus en plus utilisée depuis les dernières années, voire devenue omniprésente. Cela peut facilement amener à en devenir dépendants. L’accès à internet est plus facile et accessible aujourd’hui pour les jeunes qu’avant. Un jeune cyberdépendant présente un bris de fonctionnement dû à sa grande utilisation des écrans. «Les principales observations, c’est un jeune qui va abandonner ses loisirs, donc l’écran va occuper de plus en plus de temps dans … Continuer de lire Cyberdépendance: un phénomène grandissant au Québec