Sacré football

Un nouveau programme de football verra le jour au Collège Saint-Sacrement de Terrebonne en 2020. Ce nouveau programme a pour but de rivaliser avec les programmes sports-études actuels des autres écoles de la Rive-Nord. Alexandre Picard, ancien joueur du Rouge et Or de l’Université Laval et coordonnateur de ce futur programme fait le point.

Par William Amyot

Que vise ce nouveau programme?
Le programme de football vise à développer les jeunes. Il est vraiment axé sur les moments supplémentaires de la pratique sportive. Le but est d’essayer d’augmenter le niveau de compétition de nos équipes.

En quoi le nouveau programme est-il différent? , à l’exception des secondaires 3, 4, 5. Les étudiants ont quatre périodes de plus de football sur un cycle de 18 jours. C’est donc quatre heures de plus par mois. Tandis que le nouveau programme vise une période de football par jour, soit une heure.

FORMATION ET BLESSURES

Les risques de blessures entrainent une diminution à la participation. Comment  réglerez-vous ce problème?
Surtout par la formation de nos entraîneurs. On le sait, le football a eu une mauvaise presse depuis quelques années. On présente [aux parents des joueurs] des entraîneurs formés. On axe vraiment sur la formation.

Qui offre ces formations?
Ce sont des formations extérieures. Ce sont des accréditations données par Football Québec. De nouvelles règles tomberont en vigueur où tous les entraîneurs […]devront avoir suivi les formations « Prendre une tête d’avance » ainsi que « Contact sécuritaire.

Quel(s) nouveau(x) règlement(s) devrait(ent) être ajouté(s) au livre de règles de la RSEQ, pour éviter les cas de blessures?
C’est vraiment de la sensibilisation. Ça part des hautes instances, comme la NFL ou la CFL. Il faut qu’elles montrent que leurs joueurs à eux posent les bons gestes.

En tant que coordonnateur, comment assurerez-vous la transition vers le nouveau programme?
J’axe vraiment sur la technique, que chaque joueur peut reproduire dans son équipe. À la fin de l’automne, je forme [les joueurs cadets se dirigeant vers le juvénile] à notre livre de jeu et à notre langage.

Comment l’équipe juvénile s’est-elle assurée une place en séries contrairement à l’équipe cadette?
Souvent, c’est de la façon dont le calendrier est fait. Le cadet a joué contre des équipes plus fortes à deux reprises. Il y a aussi le fait que c’est l’équipe la plus jeune du circuit.

Quelles sont les écoles qui ont réussi à se démarquer et à performer grâce à un programme similaire?
La première qui me vient en tête dans la région, c’est Armand-Corbeil. Leur programme est devenu régional. Ils ont extrêmement bien fait l’année dernière. Ils ont réussi à aller chercher un bol d’or, qui est la plus haute récompense à notre niveau.

Abonne-toi à Ô Courant !

Aime Ô Courant sur Facebook !

Aime Arts, lettres et communication sur Facebook !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.